Oussama Ben Laden, prisonnier des Pakistanais dès 2006 ?

le
0
Abbottabad au Pakistan, le 2 mai 2011. Selon Jacques Baud, la demeure n'était pas une cache pour le cerveau des attentats du 11 Septembre, mais une prison. 
Abbottabad au Pakistan, le 2 mai 2011. Selon Jacques Baud, la demeure n'était pas une cache pour le cerveau des attentats du 11 Septembre, mais une prison. 

En abattant Oussama Ben laden en mai 2011, les forces spéciales américaines n'auraient-elles tué qu'un prisonnier ? Le fondateur d'Al-Qaïda aurait été arrêté, puis placé en résidence surveillée par les autorités pakistanaises à Abbottabad dès 2006. C'est d'ailleurs à la même époque que la CIA ferme la Ben Laden Issue Station, « l'unité ad hoc créée en janvier 1996 pour traiter les questions liées à Ben Laden, et dirigée par Michael Scheuer ». C'est l'une des révélations de Terrorisme, mensonges politiques et stratégies fatales de l'Occident, ouvrage signé par Jacques Baud, colonel d'état-major général et ancien analyste des services de renseignements stratégiques suisses (1).

Les raisons du meurtre du plus célèbre des terroristes ? « Une mise en scène en vue de préparer la campagne présidentielle d'Obama », lâche Jacques Baud, qui ajoute que cette opération avait deux objectifs stratégiques : « apporter un succès opérationnel à mettre au crédit du président Obama en vue des élections présidentielles, et désamorcer les critiques sur le programme de torture mis en ?uvre par la CIA ». Ces propos ne sont pas tenus par un « complotiste », mais par l'auteur d'ouvrages de référence, comme L'Encyclopédie du renseignement et des services secrets et La Guerre asymétrique ou La Défaite du vainqueur, paru en 2003, qui tente déjà d'expliquer pourquoi l'Occident ne parvient pas à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant