Oulan-Bator veut reprendre la mine d'or, d'argent et de cuivre du Canadien Ivanhoe

le
0
(Commodesk.com) Le gouvernement mongole souhaite revenir sur ses engagements concernant le projet de mine d'or, d'argent et de cuivre d'Oyu Tolgoi, dans le sud-est du pays. Il veut augmenter ses parts de 34 à 50%, dans une lettre adressée à la compagnie minière canadienne Ivanhoe Mines et au géant américain Rio Tinto, en fin de semaine dernière. Selon la législation mongole, l'Etat n'a pas le droit de dépasser 34% de participations. Et d'après le contrat signé en octobre 2009 et qui court sur 30 ans, le gouvernement ne peut en changer les termes qu'avec l'accord réciproque et écrit des deux autres parties prenantes. Ivanhoe Mines détient 66% du projet, dont il a financé les coûts de prospection. Rio Tinto, qui possède désormais 49% du capital d'Ivanhoe, est en charge de la construction du complexe minier. La moitié des infrastructures du site sont terminées depuis début septembre. A ce rythme, le début des extractions est programmé au cours du troisième trimestre 2012. Les Canadiens espèrent que les déclarations du président du pays, dimanche, seront suivies des faits. Tsakhia Elbegdorj a déclaré que les Mongoles tiendraient parole et que le gouvernement actuel ne reviendrait pas sur ses engagements. Dans le cas contraire, "la confiance que les investisseurs internationaux" ont en une Mongolie "sans danger et stable" pourrait être "sérieusement affectée".
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant