Ouganda : un journal publie un «top 200» des homosexuels

le
2
Ouganda : un journal publie un «top 200» des homosexuels
Ouganda : un journal publie un «top 200» des homosexuels

Alors qu'une loi qui criminalise l'homosexualité a été promulguée lundi en Ouganda, un tabloïd local a publié ce mardi un «top 200» des gays du pays, portraits à l'appui. Tous craignent pour leur sécurité alors que le simple fait d'être accompagné d'une personne homosexuelle est désormais passible de sept ans de prison. L'association pour l'égalité All Out appelle les autorités ougandaises et «les gouvernement du monde entier, les multinationales et les groupes religieux» à prendre une position forte pour dénoncer cette escalade.

La loi votée le 20 décembre interdit notamment toute «promotion» de l'homosexualité et rend obligatoire la dénonciation de quiconque s'affichant comme gay. C'est dans ce contexte délétère que le quotidien ougandais The Red Pepper a publié ce mardi un classement des homosexuels, certains ne s'étant pourtant jamais «dévoilés», contrairement au titre racoleur de l'article.

«Une cible sur le dos de chaque gay»

En 2011, un autre tabloïd avait déjà publié ce genre de «top», rappelle The Guardian. Un juge ougandais avait condamné cette liste, affirmant qu'elle constituait une invasion dans la vie privée des citoyens. Après la parution de l'article, un militant gay ougandais de premier plan, David Kato, avait été tué.

«Le président Museveni vient d'accrocher une cible sur le dos de chaque personne gay et lesbienne en Ouganda et soumettre tous les citoyens ougandais au risque de chantage et fausses attaques. Le monde ne peut rester silencieux tandis que le gouvernement ougandais déclare la guerre à ses citoyens gays, lesbiennes, bi et trans, en totale contradiction avec sa propre Constitution et les assurances données à la communauté internationale», a fustigé Andre Banks, directeur exécutif et co-fondateur de All Out, un mouvement qui revendique 1,9 million de membres dans le monde.

VIDEO. Le président Museveni promulgue la loi anti-gay

Le secrétaire d'Etat ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le mardi 25 fév 2014 à 19:29

    Un excès ici, un dans l'autre sens là. C'est donc si difficile l'équilibre?

  • tacleur le mardi 25 fév 2014 à 18:42

    faudrait plutôt accrocher une cible sur le dos de chaque c.on...