Ouganda-Museveni en passe de l'emporter, l'opposition crie à la fraude

le
0
    KAMPALA, 20 février (Reuters) - Le président ougandais 
Yoweri Museveni, au pouvoir depuis une trentaine d'années, 
semble en passe d'être réélu, les résultats partiels de la 
présidentielle de jeudi lui donnant 60% des suffrages. 
    Sur la base de la moitié des bulletins de vote dépouillés, 
son plus grand rival, l'opposant Kizza Besigye, obtient 35% des 
voix. Ce dernier a été brièvement arrêté vendredi alors qu'il 
s'apprêtait à contester les résultats. 
    Agé de 71 ans, Yoweri Museveni est parvenu au pouvoir en 
1986. 
    Kizza Besigye a été interpellé vendredi alors qu'il tentait 
de tenir une conférence de presse au siège de son parti FDC 
(Forum pour le changement démocratique) pour publier ses propres 
résultats. Selon un haut responsable du FDC, l'opposition 
dispose de résultats marquant des "différences flagrantes" avec 
les chiffres officiels. 
    Un autre rival de Museveni, l'ancien Premier ministre Amama 
Mbabazi, a été placé en résidence surveillée, selon son 
porte-parole. 
      
 
 (Edith Honan; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant