Ouedraogo, fan du high-tech

le
0

Un rugbyman pourrait-il imaginer meilleure situation que le quartier Ovalie, sillonné de rues aux noms évocateurs tels que XV-de- France ou All-Blacks? C'est là, à 300 m du stade Yves-du-Manoir de Montpellier, que Fulgence Ouedraogo a élu domicile. « Comme on débute l'entraînement à 7h30 et que j'ai du mal à me réveiller, c'est pratique d'habiter sur place, sourit le troisième ligne tricolore. J'ai vu le projet immobilier sur plan, je n'étais pas encore professionnel, mais j'avais déjà joué en équipe de France. J'ai senti que c'était le moment d'investir. Maintenant, je n'ai qu'à traverser la rue pour me rajouter une séance de musculation ou de cardio quand je le veux. »

Dès qu'il sort de son lieu de travail, cet athlète au corps sculpté aime se calfeutrer dans son appartement. « J'aime être seul chez moi, je recherche le calme, confesse-t-il. J'ai été élevé en fils unique, je ne m'ennuie jamais. » Sur son canapé d'angle en cuir noir -- « parfait pour la sieste de 16 heures! » -- face à son grand écran plasma, ou il alterne les séries américaines avec les émissions consacrées au rugby ou les chaînes musicales (MTV, Trace TV...) « J'écoute de tout, pas seulement le R'n'B et le hip-hop, détaille ce c½ur à prendre âgé de 25 ans. Ça peut aller de Jean-Jacques Goldman à Lil Wayne. »

Internet et Twitter

Les deux consoles de jeux, le clavier wi-fi, le smartphone, la tablette numérique et les écouteurs dernier cri trahissent son attirance pour les nouvelles technologies. « J'aime bien l'univers d'Internet, les réseaux sociaux, c'est un bon moyen de donner des nouvelles sans me laisser envahir, explique le titulaire du compte Twitter@FufuOuedraogo. Je ne suis quand même pas un geek? Si ? Juste un peu alors... »

Sur les murs blancs, noirs ou ocres -- « J'ai choisi mes peintures avec la mère de François Trinh-Duc, elle a bon goût » --, « Fufu » ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant