Oublis d'instruments après une opération: les précédents

le
0
Le cas d'une Lyonnaise de 31 ans, qui a découvert qu'elle portait une pince chirurgicale dans le ventre depuis six mois, n'est pas isolé.

Voici quelques unes de ces bavures médicales enregistrées au cours des dix dernières années :

- Avril 2001 : Une petite fille de 3 ans et demi manque de mourir étouffée après l'oubli d'une compresse au fond de sa gorge par le médecin qui l'avait opérée des amygdales à l'hôpital de Remiremont (Vosges). Cinq jours après son retour à la maison, Soline avait été découverte à demi-inconsciente par sa mère. Un médecin des urgences avait pu retirer à temps la compresse qui obstruait la trachée artère et l'oesophage. Le médecin de l'hôpital, poursuivi par la mère, a été amnistié en 2003.

- Mai 2003 : Le tribunal correctionnel de Brest condamne à trois mois de prison avec sursis un ancien chirurgien et deux infirmières du CHU de la ville pour avoir oublié une compresse longue de 15 cm dans l'abdomen d'une adolescente. Opérée en urgence d'une péritonite aigue en septembre 1997, Delphine, 15 ans, s'est plainte pendant treize mois de violentes douleurs à l'abdom

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant