Ouattara va devoir réconcilier les Ivoiriens

le
0
Un défi de taille attend le président élu ivoirien qui héritera d'un pays hanté par dix ans de violences.

Alassane Ouattara héritera d'un pays à genoux, à l'économie en panne et à la population divisée. Il lui faudra d'abord rétablir l'ordre en récupérant des milliers d'armes illégales. Des deux côtés, on a doté des milices de matériel acheté à l'étranger. «Les gens qui ont reçu des armes ne vont pas forcément les rendre, dit le journaliste et écrivain ivoirien Venance Konan. Toutefois, je ne crois pas que les anciens miliciens de Gbagbo se lanceront dans la guérilla. En revanche, il est à craindre qu'ils basculent dans le grand banditisme.»

Qui pourra les désarmer? La Côte d'Ivoire possède de facto deux armées depuis la tentative de coup d'État de 2002, suivie de l'assaut des rebelles venus du Nord. Fusionner les deux forces n'ira pas sans mal. D'autant plus que les anciens rebelles du nord, ex-Forces nouvelles rebaptisées Forces républicaines par Ouattara, avaient mis leur moitié du pays en coupe réglée. Ils contrôlaient les ressources naturelles, bois

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant