Où vont les économies des Français ?

le
2
Les économies des Français stagnent principalement sur des comptes courants (dépôts à vue), mais alimentent aussi les assurances-vie, qui arrivent en première position dans les placements choisis.
Les économies des Français stagnent principalement sur des comptes courants (dépôts à vue), mais alimentent aussi les assurances-vie, qui arrivent en première position dans les placements choisis.

Les derniers chiffres communiqués par la Banque de France dévoilent un taux d'épargne des Français record, puisqu'il frise les 16 %, du jamais vu depuis 2009, et une exception en Europe. Ainsi, alors que la France est confrontée à la récession et au ralentissement de son pouvoir d'achat, les ménages ont épargné en masse sous la forme de divers placements. Les économies des Français stagnent principalement sur des comptes courants (dépôts à vue), mais alimentent aussi les assurances-vie, qui arrivent en première position dans les placements choisis. En effet, au premier semestre, l'assurance-vie, dont la rémunération moyenne est de 2,8 %, a attiré 10,3 milliards d'euros, selon les chiffres de l'Association française de l'assurance (AFA). Une épargne française canalisée vers l'immobilier Les économistes interprètent majoritairement cette hausse par un pessimisme collectif ou une éventuelle précaution compte tenu de la faible croissance de la France. Cependant, il faut aussi aller chercher les causes ailleurs. Les prix très élevés de l'immobilier, les apports conséquents demandés par les banques à l'heure d'emprunter, l'attraction des taux d'emprunts historiquement bas, le remboursement des crédits immobiliers sont autant de facteurs qui poussent les ménages à faire des économies et qui expliquent donc en partie cette hausse du taux d'épargne. Car, oui, les Français épargnent, mais les deux tiers des ressources générées sont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • launor le mardi 2 sept 2014 à 20:53

    Le problème c'est la croissance ou la recherche de croissance, si vous êtes d'accord il faut cesser de prêter votre argent tant qu'il existe et acheter des objets durables et rares comme le bel immobilier, la terre, l'or , le bon vin selon vos moyens.

  • M4199327 le mercredi 20 aout 2014 à 21:03

    Où vont les économies des Français ? Aux impôts (et aux casoss )!