Où sont les lauriers de Chicharito ?

le
0
Où sont les lauriers de Chicharito ?
Où sont les lauriers de Chicharito ?

Il est l'un des buteurs les plus efficaces du circuit, et pourtant, Javier Hernández – alias Chicharito, alias " Petit pois " – n'est presque jamais cité parmi les grands attaquants de notre temps. Et alors qu'on le raille pour son jeu peu spectaculaire, Chicharito rappelle qu'un numéro neuf n'a fondamentalement besoin que d'une seule qualité : l'instinct.

Le sourire est un peu forcé, mais Chicharito nage apparemment en plein bonheur. On en oublierait presque cette horrible main boursouflée, scarifiée, recousue mais encore sanguinolente, qu'il présente à l'objectif. Quelques jours après s'être ouvert la main droite, en se payant au passage une fracture du métacarpe, Javier Hernández tenait donc à rassurer ses fans sur Instagram : son opération s'est bien déroulée, et rien ne l'empêchera de sourire à la vie. Le Mexicain promet même un retour dans un délai de deux semaines, et conclut par des petits smileys qui pleurent de rire. Et en effet, sa mésaventure est d'une bêtise presque risible. Fin août, l'attaquant du Bayer Leverkusen s'est tout simplement fait mal en se vautrant dans les escaliers, chez lui, tout seul comme un grand. Même pas une histoire croustillante de soirée arrosée à se mettre sous la dent, ou une dispute conjugale un peu rock n'roll. Les détracteurs du joueur y verront une nouvelle preuve de son manque d'habileté, et lieront l'incident à ses autres maladresses. Ce penalty-glissade raté avec Manchester United en août 2015, par exemple. Ce soir-là, les Mancuniens affrontent Bruges en barrage de Ligue des champions. Manchester gagne déjà 4-0, il reste dix minutes de jeu, et le penalty raté n'a absolument aucune incidence. Mais Louis van Gaal, qui ne lui faisait déjà pas beaucoup confiance, fulmine et prend sa décision, il n'en veut plus. Une semaine plus tard, Chicharito est à Leverkusen, où il est devenu indispensable et plus prolifique que jamais. Sans pour autant recevoir les fleurs qu'il mériterait.

Le contrat de confiance


Car malgré des statistiques à faire rêver l'immense majorité des attaquants, Hernandez ne reçoit toujours pas la considération qu'il pourrait espérer. Cette saison, après avoir raté la reprise à cause de sa main, il a retrouvé son rythme de croisière, et a planté quatre buts lors des trois derniers matchs de BundesLiga, avec un triplé ce week-end. L'année passée, il avait enquillé 17 buts en 28 matchs de championnat, avec des bonus en coupe nationale ou en Ligue des champions. Forcément, derrière les brutes Lewandowski-Aubameyang-Müller, difficile de se faire remarquer. Mais Chicharito n'a pas attendu d'arriver en Allemagne pour être oublié, voire même sous-estimé, malgré ses belles performances. Mal aimé à Manchester alors qu'il avait commencé par…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant