Où se situent les maisons de retraite les moins chères de France?

le
0

INFOGRAPHIE - Les tarifs des EHPAD privés peuvent varier de 1500 à plus de 6000 euros d'un établissement à l'autre. C'est en Île-de-France que les séjours sont les plus chers, avec un coût moyen mensuel estimé à 3046 euros.

Combien coûte un séjour en maison de retraite? Cette question concerne aujourd'hui quelque 592.900 personnes hébergées dans un établissement de ce type en France et leurs familles. Avec le vieillissement de la population, la demande va exploser. Il y a six mois, la Cour des comptes pointait «une forte dispersion des coûts à la place entre établissements de même nature». En clair, elle soulignait que les tarifs variaient de plus du simple au double, parfois au sein d'un même département, à prestation comparable.

«Le coût de cet hébergement est difficile à assumer pour la grande majorité des personnes âgées et leurs familles, la retraite mensuelle moyenne étant généralement inférieure au coût mensuel d'un séjour», selon Retraite Plus, un organisme qui conseille et oriente les familles recherchant une maison de retraite. «Au printemps 2015, les tarifs peuvent varier de 1500 euros à plus de 6000 euros d'un établissement à l'autre», fait-il valoir dans un communiqué ce mardi, en dévoilant le coût mensuel moyen des maisons de retraite privées pour chaque région*.

«Les familles d'Île-de-France sont celles qui déboursent le plus pour un séjour en EHPAD privé: le coût mensuel moyen (...) est estimé à 3046 euros alors qu'il est de 2325 euros en Poitou-Charentes», résume Retraite Plus. En région parisienne, toutefois, il existe des «disproportions (...) entre la petite ceinture aux tarifs élevés, et la grande ceinture qui propose des tarifs plus abordables». À noter également qu'en Alsace et en Franche-Comté, la structure particulière de l'offre tire les prix vers le haut. En effet, dans ces régions, «la majorité des établissements (...) sont publics ou associatifs. De ce fait, le privé complète le choix par une offre haut de gamme».

Le choix de la délocalisation

Face à ce large éventail de prix, de plus en plus de Français ont recours à la «délocalisation». Concrètement, «nous proposons aux familles ne pouvant faire face aux coûts élevés des maisons de retraite dans leur zone géographique, par exemple en Île-de-France ou dans les capitales régionales, de se tourner vers des établissements situés dans des agglomérations limitrophes qui pratiquent des tarifs plus abordables», explique une porte-parole de Retraite Plus. Le périmètre s'élargit généralement de «quelques centaines de kilomètres au sein d'une même région». D'autres solutions sont parfois choisies par les familles, notamment le rapprochement de la personne âgée de l'un de ses enfants qui habite dans une région moins chère que celle où elle réside. «Il peut aussi arriver, même si c'est beaucoup plus rare, que les proches optent pour une région lointaine sans aucun lien avec la famille.» La Belgique a ainsi la cote, avec ses tarifs qui oscillent entre 1500 et 1800 euros par mois.

* Le coût moyen mensuel calculé inclut le ticket modérateur (GIR 5-6).

Maisons de retraite: les chiffres-clés

• 592.000 - C'est le nombre de Français résidant actuellement en EHPAD

• 3ans - Il s'agit de la durée moyenne d'un séjour en EHPAD

• 3 résidents sur 4 sont des femmes

• 86 ans - Il s'agit de l'âge moyen des résidentes, celui des hommes étant de 84 ans.

• 83,2% - C'est la proportion des résidents qui reçoivent l'APA (allocation personnalisée d'autonomie), dont le montant dépend du tarif dépendance fixé par l'établissement qui accueille le bénéficiaire et des ressources dont celui-ci dispose.

Source: Retraite Plus

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant