Où installer un détecteur de fumée dans un 10 mètres carrés?

le
1

Ou dans n'importe quelle petite surface d'une pièce. Une problématique qui touche surtout les étudiants. Voici quelques conseils pour s'adapter...

Dans les foyers, l'année 2015 est celle du détecteur de fumée, qui fait l'objet d'un véritable feuilleton depuis plusieurs mois. Depuis le 8 mars dernier, soit quasiment un mois, il est obligatoire dans la totalité des foyers Français, résidences principales comme secondaires, grandes comme petites surfaces. C'est justement ces dernières qui peuvent poser problèmes... Si Le Figaro Immobilier avait publié un article qui vous explique ce qu'il faut retenir une bonne fois pour toutes sur cette mesure, il convient de revenir sur ce cas précis...

Quel est le problème avec les petites surfaces? Il est très simple: dans la mesure où dans un petit espace, les pièces sont bien souvent condensées en une seule réunissant cuisine, chambre, salon, voire salle de bain, comment installer judicieusement son détecteur sans crainte qu'il ne se déclenche trop facilement à la moindre fumée? Si certains jettent carrément l'éponge et décide de ne pas l'installer, en le laissant traîner dans son emballage dans un coin du studio, il existe tout de même des alternatives... qui ne sont pas toutes très pratico-pratiques.

Le poser simplement, sans le fixer

«Les détecteurs de chaleur remplacent les DDAF dans les cuisines et les sous-sol. Un studio est comme une cuisine», répond Stéphane lorsque nous avons posé la question sur Twitter. Autre astuce dévoilée par Stéphane: ne pas le fixer comme indiqué sur le mode d'emploi, mais le poser simplement sur une étagère ou sur le dessus d'une bibliothèque. L'avantage de procéder comme cela? Le détecteur peut être déplacé au gré des activités, et donc isolé. Dernière astuce dominante: l'éteindre complètement pendant que l'on fait la cuisine ou pendant que l'on fume une cigarette.

Mais ces craintes sont-elles fondées? Déjà, commencer par respecter les bases, en installant son détecteur de fumée sur le plafond, à au moins 30 centimètres du mur ou sur un mur à 60 centimètres maximum du plafond. Et si vous avez peur, néanmoins, que le détecteur soit trop près de votre cuisine et/ou de votre salle de bain, rassurez-vous: la plupart des détecteurs savent très bien faire la différence entre la vapeur et la vraie fumée. C'est le cas du détecteur de fumée Nest Protect, par exemple, qui est le premier détecteur à utiliser un capteur d'humidité et un algorithme avancé afin de différencier la vapeur de la fumée.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le jeudi 2 avr 2015 à 10:35

    Si vous le mettez et que vous fumer ....ça sonne ! si vous ne le mettez pas ......même les assurances ne l'exigent pas