Où en est la Mannschaft ?

le
0
Où en est la Mannschaft ?
Où en est la Mannschaft ?

Quasiment qualifiée pour l'Euro 2016, la Mannschaft a encore deux matchs à jouer dans ces éliminatoires. Deux matchs pour prendre un point, mais surtout pour se rassurer. Le niveau de jeu des Allemands étant, depuis leur victoire en Coupe du monde, plus que moyen.

19 points au compteur, une seule défaite, 22 buts inscrits et un ticket qui sera sans nul doute obtenu un match avant la fin des éliminatoires pour l'Euro 2016 : voici le bilan de la bande à Löw lors de cette phase de qualification. Ce bilan, pas mal de nations (dont l'ennemi oranje, qui est plutôt en galère) s'en féliciteraient. Mais l'Allemagne ne fait pas partie de celles-ci. Depuis le début de sa campagne européenne, un léger malaise entoure la sélection nationale et la victoire obtenue contre l'Écosse en septembre dernier, qui leur assure au moins une place en barrages, n'a rien changé. " Notre objectif était de gagner les deux matchs (contre la Pologne et l'Écosse), c'est ce que nous avons fait, même si les deux matchs ont été compliqués ", avait déclaré Joachim Löw en septembre dernier. On a connu mieux comme message de félicitations. En fait, depuis le Mondial, la Mannschaft semble à côté de ses pompes. Les résultats sont là, mais la manière dérange. Alors que d'ordinaire, les Allemands prennent un malin plaisir à torturer leurs adversaires en qualifs, il n'en fut rien cette fois-ci. Si on excepte les larges victoires contre Gibraltar, il n'y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. Pire, il y a même quelques raisons de s'inquiéter. La défaite en Pologne en septembre 2014, la première de leur histoire face à la Reprezentacja Polski, a laissé des traces. Les matchs gagnés de peu contre l'Écosse et le match nul contre l'Irlande sont venus s'ajouter à la liste des presque faux pas. À titre de comparaison, l'Allemagne avait fini ses éliminatoires pour l'Euro 2012 avec 30 points et 34 pions plantés. On est bien loin de ce total pour l'édition actuelle. La faute évidemment à des équipes qui sont sur-motivées lorsqu'il s'agit de se frotter aux champions du monde, mais pas que. Les principaux intéressés ont aussi leurs torts dans ce qui aura été une des plus mauvaises phases de qualification depuis l'arrivée de " Jogi ".

Le spleen des cadors


Depuis 2006, Joachim Löw a testé de nombreux joueurs : 101 au total. Parmi eux, 76 ont connu leur première sélection. L'équipe actuelle, elle, a pour base celle de la Coupe du monde 2010. Cinq ans après, les cadres sont toujours les mêmes : Mesut Özil, Bastian Schweinsteiger, Sami Khedira, Jérôme Boateng, Mats Hummels, Manuel Neuer, Toni Kroos et Thomas Müller forment la bande des intouchables. Quels que soient leur forme…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant