Otto Fischer : "Le voleur m'a fait un bilan de santé dans ma cuisine"

le
0
Otto Fischer : "Le voleur m'a fait un bilan de santé dans ma cuisine"
Otto Fischer : "Le voleur m'a fait un bilan de santé dans ma cuisine"

Du haut de ses 102 ans, Otto Konstantinovitch Fischer, fidèle supporter du Spartak Moscou, s'est fait piller toutes ses économies, à son domicile, par une petite frappe. Émus par l'histoire, les supporters du Spartak ont décidé "d'indemniser" Otto, qui raconte sa mésaventure, par Skype. Interview Papyrusse.

Comment le voleur a-t-il agi ? De manière sournoise. Au lendemain de mon retour d'un match du Spartak Moscou auquel j'avais assisté, un homme qui s'est fait passer pour un travailleur social m'a appelé pour prendre de mes nouvelles. Il est ensuite venu chez moi, m'a montré sa carte attestant qu'il était un travailleur social, mais je n'ai pas pu le vérifier, car les inscriptions étaient trop petites. J'ai laissé entrer l'homme qui m'a expliqué que le gouvernement avait décidé de donner 800 roubles d'indemnités aux vétérans de la Seconde Guerre mondiale.
Comment passe-t-on d'un don de 800 roubles à se faire tout voler ? Le bandit m'a dit qu'il n'avait que 5000 roubles et que je devais donc lui rendre 4200 roubles. Je lui ai dit que je ne les avais pas, mais il s'est montré insistant et je suis allé chercher la boîte où je garde de l'argent. Ensuite, je ne me rappelle plus de tout, mais je sais que nous étions dans la cuisine où il m'a fait un "bilan de santé" et m'a notamment mis quelque chose sur le cou. Je me rappelle lui avoir servi un verre d'eau et le raccompagner à la porte. En sortant, il m'a même lancé un "Portez-vous bien". C'est seulement en retournant dans ma cuisine que j'ai remarqué que l'argent dans la boîte avait disparu.
Vous savez qui est cet homme ? Je ne sais pas qui est le coupable. Nous avons dressé un portrait robot du malfaiteur avec la police qui le cherche activement. Je pense qu'il s'agit simplement d'un de ces bandits qui volent les personnes âgées seules et sans défense.
Que vous a-t-il volé exactement ? 730 000 roubles (près de 12 000 euros, ndlr), c'est-à-dire tout l'argent que j'avais économisé au cours de ma vie – une partie de ma pension, l'argent que j'avais récolté lorsque j'ai vendu mon garage, ma voiture, etc.
Vous vivez de quoi aujourd'hui ? Aujourd'hui, je vis uniquement grâce à ma pension. Cet argent n'était pas pour moi, mais pour mes trois neveux qui vivent modestement à Kiev. Le père de mes neveux, qui ont 15, 13 et 11 ans, est décédé il y a peu et ils vivent à présent seuls avec leur grand-mère. Je voulais donc leur envoyer l'argent pour les aider....




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant