Ottawa dresse un bilan mitigé des frappes contre l'EI

le
0

OTTAWA, 31 août (Reuters) - Le Premier ministre canadien, Stephen Harper, a estimé lundi que les opérations aériennes de la coalition internationale contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) ne donnaient pas tous les résultats escomptés en Syrie et dans certaines régions d'Irak. Le Canada, qui est l'un des pays soutenant l'Irak dans sa lutte contre l'EI, aura besoin d'une "stratégie à long terme" avec ses partenaires internationaux contre les djihadistes, qui contrôlent de vastes territoires dans le nord et l'ouest de l'Irak. Soixante-dix membres des forces spéciales canadiennes coopèrent avec les combattants kurdes (peshmergas) dans le nord de l'Irak. Six chasseurs-bombardiers canadiens prennent part en outre aux frappes aériennes contre les positions de l'EI en Irak et en Syrie. "L'intervention a eu pour effet de stopper dans une large mesure la progression de l'EI, en particulier dans le nord de l'Irak et dans une certaine mesure dans d'autres régions d'Irak et en Syrie, mais peut-être pas autant que nous aurions aimé", a-t-il dit à la presse. "Pour protéger notre pays, nous aurons besoin d'une stratégie à long terme et de coopérer avec nos partenaires internationaux, et c'est ce que nous faisons", a continué le chef du gouvernement canadien. (David Ljunggren; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant