Otan : Barack Obama s'irrite de l'intransigeance pakistanaise

le
0
Faute d'accord sur le passage des convois de l'Otan, le président américain a infligé un camouflet à Ali Asif Zardari.

À Chicago, Barack Obama a buté sur la question pakistanaise, lors d'un «couac» diplomatique désagréable, qui souligne la difficulté croissante de Washington à gérer sa relation avec Islamabad. Les Américains auraient bien aimé pouvoir afficher l'image d'un président des États-Unis serrant la main du président pakistanais, lors d'un sommet de l'Otan largement consacré à démontrer que l'Alliance quitte l'Afghanistan dans un environnement à peu près stabilisé.

Persuadés que la partie afghane se joue essentiellement au Pakistan, dont les liens intimes avec les talibans seront décisifs pour toute reprise des négociations des insurgés avec Kaboul, ils auraient voulu annoncer un apaisement de la tension aiguë qui perdure entre Washington et Islamabad depuis l'élimination de Ben Laden par les forces spéciales américaines à Abottabad, il y a un an.

Plus concrètement, les deux parties étaient censées signer un accord pour la réouverture de la route pakistanaise au

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant