Otages libérés : les salariés d'Areva sont «soulagés»

le
0
Areva se refuse à tout commentaire pour l'heure sur les conditions de la libération des otages. » Suivez le retour en France des ex-otages au Niger

À la tour Areva de la Défense, ce mercredi matin, «on perçoit un vrai soulagement, un vrai sourire sur les visages de tout le monde», réagit un porte-parole du géant nucléaire dont Daniel Larribe, un des otages libérés du Niger, est salarié. À la Défense, les salariés comptent bien regarder à la télé l'arrivée des otages à Villacoublay à la mi-journée.

Areva se refuse à tout commentaire pour l'heure sur les conditions de la libération des otages. Son PDG, Luc Oursel, qui ira à Villacoublay, était encore au Niger début octobre. Officiellement, il s'agissait de négocier le renouvellement des concessions des deux mines d'uranium en exploitation, Cominak et Somair à Arlit où les otages ont été enlevés en 2010. La concession arrive à échéance à la fin de l'année et le Niger entend en tirer davantage de revenus...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant