Otages : la France aurait versé 58 millions d'euros de rançons depuis 2008

le
2
Otages : la France aurait versé 58 millions d'euros de rançons depuis 2008
Otages : la France aurait versé 58 millions d'euros de rançons depuis 2008

Ne pas négocier avec les terroristes. Cette ligne de conduite officielle de l'Etat est mise à mal ce mercredi par les révélations du New York Times dans une longue enquête qui fait de la France la championne du monde du paiement des rançons avec 58 millions d'euros versés depuis 2008. Notre pays se place ainsi devant le Qatar et Oman, la Suisse et l'Espagne. 

Le quotidien américain explique que les prises d'otages sont devenues la principale source de financement des réseaux terroristes. Le NYT note aussi que les otages ne sont plus systématiquement assassinés dans une mise en scène morbide comme au début des années 2000 mais utilisés comme monnaie d'échange.

Un tiers des otages sont Français

La nébuleuse Al-Qaïda et ses affiliés auraient perçu un peu plus de 93 millions d'euros en 6 ans. La majorité de ces fonds, parfois ponctionnés dans l'aide au développement, provient des gouvernements européens comme l'Allemagne, la Suisse et la France évidemment, selon le Département du Trésor américain.

Un tiers des 53 otages recensés était des ressortissants français. Ce qui s'explique notamment par l'importante communauté d'expatriés dans des pays à risque. D'anciens otages, des négociateurs et des diplomates d'une dizaine de pays du Vieux continent ont confirmé ces chiffres et ce paiement très organisé de rançons pour libérer des citoyens kidnappés au Mali en Syrie ou encore en Algérie.

Flambée du prix d'un otage

Malgré le déni officiel des ministères des Affaires étrangères, le kidnapping est une activité rentable et la méthode bien éprouvée avec l'aide de groupes criminels qui sous-traitent pour les réseaux terroristes en échange de 10% de la rançon. En 2003, un otage valait en moyenne 200 000 dollars et il se négocie désormais à 10 millions de dollars. Ce qui représente la moitié des revenus d'Al-Qaïda qui peut ainsi recruter et s'équiper en armement.

Toujours selon le New York ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mperonne le mercredi 30 juil 2014 à 15:13

    Elle est pas belle la vie! !!!!

  • aerosp le mercredi 30 juil 2014 à 12:59

    Y a t'il de l'argent qui revient par les intermédiaires ?