Otages français : sur la piste de l'islamisme nigérian

le
0
Le groupe Boko Haram et ses satellites se livrent à des surenchères anti-occidentales.

La responsabilité des mouvements islamistes nigérians dans l'enlèvement d'une famille française au Cameroun semble se confirmer. Tant le lieu du rapt, sur la route de Dabanga, à seulement quelques kilomètres du Nigeria, que les méthodes incriminent ces djihadistes. Les premières recherches ont permis de retrouver le 4 × 4 des victimes le long de la frontière et plusieurs témoins affirment avoir vu des Occidentaux accompagnés d'hommes armés à moto qui se dirigeaient vers le Nigeria. Le groupe Boko Haram, très actif, passe pour le principal suspect. «Nous estimons que c'est la secte Boko Haram qui a procédé à l'enlèvement», a affirmé le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Des soldats français, venus de la base tchadienne de N'Djamena toute proche, sont intervenus en hélicoptère, dès mardi soir, pour tenter de bloquer la frontière. «Ils sont arrivés très vite e...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant