Otages au Sahel : Aqmi rappelle ses conditions

le
0
L'organisation liée à al-Qaida réclame toujours une rançon de 90 millions d'euros à la France en échange de la libération de ses quatre ressortissants, mais voudrait «surtout» le départ des troupes françaises d'Afghanistan.

Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) qui retient en otage quatre Français depuis sept mois précise ses conditions. L'organisation qui avait réclamé le 21 mars «au moins 90 millions d'euros» de rançon pour la libération des otages enlevés en septembre 2010 au Niger, dit désormais souhaiter «aussi et surtout» le départ des soldats français d'Afghanistan. «Ils ont insisté sur ça», a précisé une source proche de la médiation à l'Agence France-Presse. C'est la même source qui avait fait état de la demande de rançon fin mars.

Un groupe de médiateurs, composé notamment d'élus maliens et de personnalités nigériennes, est actuellement dans le fief des ravisseurs dans un pays du Sahel non désigné, pour un nouveau round de négociations, selon une source malienne proche du dossier. «Ce sont de longues et difficiles négociations. On espère très rapidement pouvoir obtenir, pourquoi pas, la libération d'une partie des otages», a-t-elle dit.

Une demande de ranç...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant