Otage français libéré : Serge Lazarevic attendu en France ce matin

le
0
Otage français libéré : Serge Lazarevic attendu en France ce matin
Otage français libéré : Serge Lazarevic attendu en France ce matin

Enlevé le 24 novembre 2011 au Mali, Serge Lazarevic était le dernier otage français dans le monde. Le président de la République a annoncé sa libération ce mardi à 13 heures. Il l'accueillera mercredi vers 7h30 sur la base aérienne de Villacoublay (Yvelines).

L'ancien otage a retrouvé mardi soir sa fille Diane à Niamey  (Niger). Elle était partie mardi de Paris à bord d'un avion de l'Etat français en compagnie de Didier Le Bret, directeur du Centre de crise du Quai d'Orsay et Christophe Schmidt, médecin de ce centre.

Cet homme de 50 ans, colosse de 1,98 m et 120 kilos, avait été capturé au Mali en compagnie de Philippe Verdon. Un groupe d'individus s'était emparé d'eux dans leur hôtel, à Hombori, au nord du pays. Il était en voyage d'affaires pour un projet de création d'une cimenterie. Les deux hommes ont ensuite été détenus par Aqmi. Philippe Verdon a lui été assassiné d'une balle de la tête et retrouvé mort en juillet 2013.

La libération dans la région de Kidal au nord du Mali de Serge Lazarevic est le fruit de «discussions durant de très longs mois», a expliqué le président de la République qui a tenu à remercier les autorités du Niger et du Mali. Un échange de prisonniers a néanmoins été évoqué par plusieurs médias, tout comme le paiement d'une rançon. Paris s'est toutefois refusé à communiquer sur ces éventuelles contreparties.

>> Revivez les événements de mardi sur la libération de Serge Lazarevic :

20h45. Première image de Serge Lazarevic sur France 2. Le journaliste de France 2 Marc de Chalvron a assisté à la rencontre entre Serge Lazarevic et le président du Niger. Il a pu prendre les premières images de l'ex-otage français, qui apparaît souriant, rasé et très amaigri d'une vingtaine de kilos. A la télévision mardi soir, Serge Lazarevic a également confié ses premiers mots devant une caméra : «Je voudrais remercier le président du Niger et le peuple du Niger ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant