Otage français en Algérie : pour Fabius, «pas question de céder aux menaces»

le
1
Otage français en Algérie : pour Fabius, «pas question de céder aux menaces»
Otage français en Algérie : pour Fabius, «pas question de céder aux menaces»

Paris se veut ferme. Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a déclaré lundi soir qu'il n'était «pas question de céder aux menaces d'un groupe terroriste», après qu'une organisation liée aux jihadistes de l'organisation Etat islamique a menacé de tuer un otage français en Algérie.

«Un groupe terroriste ne peut pas infléchir la position de la France (...) Pas question de céder aussi peu que ce soit aux menaces d'un groupe terroriste», a déclaré Laurent Fabius lors d'une conférence de presse à New York, alors qu'un groupe jihadiste algérien a revendiqué lundi l'enlèvement d'Hervé Goudel, un touriste français de 55 ans, et menacé de l'exécuter si Paris ne cessait pas ses frappes en Irak.

Le ministre des Affaires étrangères a également confirmé l'authenticité de la vidéo et précisé que «la situation est extrêmement critique». «Les menaces proférées par ce groupe sont extrêmement graves et témoignent de la cruauté extrême de Daesh et tous ceux qui s'en réclament», a-il ajouté.

Le président François Hollande avait dit un peu plus tôt s'être entretenu avec le Premier ministre d'Algérie, Abdelmalek Sellal. L'Elysée a assuré de la «coopération totale» entre Paris et Alger sur ce dossier dans un communiqué officiel.

Le président @fhollande s'est entretenu avec le Premier ministre d'Algérie, M. Abdelmalek Sellal pic.twitter.com/8Zgv61BEJP-- Élysée (@Elysee) September 22, 2014

C'est un groupe algérien lié aux jihadistes du groupe l'Etat islamique (EI), «Jund al-Khilafa», qui a revendiqué lundi l'enlèvement de ce Français passionné par les voyages et la photo. Il menace de l'exécuter dans les 24 heures si la France n'arrête pas ses frappes contre cette organisation radicale en Irak. Paris est le seul pays pour le moment à s'être engagé aux côtés des Etats-Unis dans des frappes aériennes contre les jihadistes de l'EI dans le nord de l'Irak.

La vidéo montre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 23 sept 2014 à 00:37

    Donc on se doute de la suite.