Otage français en Afghanistan, il raconte son évasion

le
1
Le Français Pierre Borghi a passé plus de quatre mois en captivité. Ce photographe indépendant raconte comment il est parvenu à s'échapper de l'enfer.

Les circonstances de sa libération étaient encore floues. Pour la première fois depuis son retour en France le 14 avril, le photographe Pierre Borghi a raconté à RTL et au Parisien comment il s'est évadé. Durant 131 jours, il a été retenu en otage dans une grange, située dans la province afghane du Wardak. Pour ne pas entraver les négociations avec ses ravisseurs, le rapt du Français à Kaboul le 28 novembre dernier avait été tenu secret par le Quai d'Orsay.

«On remplace mes liens par des chaînes»

Pierre Borghi avait pour projet de s'installer en Afghanistan, où il avait déjà travaillé pour une ONG française, afin de réaliser un projet photographique. Arrivé à Kaboul le 18 novembre 2012, cet Isérois de 29 ans a été kidnappé quelques jours après par quatre hommes armés, dans une rue de la ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mardi 30 avr 2013 à 17:58

    Chapeau