Ostréiculture : une huitre connectée pour lutter contre le vol !

le
0

Flex Sense, une start-up vendéenne, a créé une huître connectée pour lutter contre les vols, particulièrement fréquents à l'approche de Noël. De nombreuses exploitations ostréicoles de la zone maritime de Marennes-Oléron en sont déjà équipées.

Ostréiculture : une huître connectée pour lutter contre le vol !
Ostréiculture : une huître connectée pour lutter contre le vol !

première vue, l’huître connectée de Flex Sense ne se distingue pas des autres. Il s’agit pourtant d’un gadget-espion bardé d’électronique.

Un concentré de technologie

L’huître connectée de la start-up vendéenne agit comme un antivol. Elle embarque en effet sous sa coque en plastique un système électronique et des capteurs émettant une alerte par ondes radio dès qu’elle bouge ou sort à l’air libre. Le signal est relayé par des antennes radio installées sur le littoral pour prévenir l’exploitant de la tentative de vol. Ce dernier peut à son tour alerter la gendarmerie ou une société de gardiennage. D’après Emmanuel Parlier, biologiste marin et président fondateur de Flex Sense, ce gadget n’aurait aucune conséquence néfaste sur le milieu maritime. De plus, ses composants électroniques à faible consommation énergétique permettent à sa batterie de lui conférer une importante autonomie. En outre, les antennes facilitent la géolocalisation de l’appareil par triangulation.

10 euros la location

D’après le président de Flex Sense, les 7 antennes implantées dans la zone ostréicole de Marennes-Oléron, en Charente-Maritime, couvrent aujourd’hui 75% de cette dernière. La start-up met en location ses huîtres connectées pour 10 euros mensuels l’unité. La formule "location entretien pluriannuel" inclut le remplacement de la batterie qui possède une autonomie d’environ 15 mois. L’idée séduit de nombreux conchyliculteurs lassés des vols. En effet, près de 1 500 exploitants de parcs ostréicoles sont chaque année victimes de gens peu scrupuleux. La start-up vendéenne semble avoir trouvé le bon filon en réalisant un chiffre d’affaires d’environ 1 million d’euros au cours de sa première année d’existence.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant