Ostéoporose : des traitements pas anodins

le
0
Certains médicaments peuvent entraîner plusieurs complications, notamment des troubles ophtalmiques.

Depuis plus de quinze ans, les médicaments de la famille des biphosphonates sont de plus en plus prescrits pour prévenir l'ostéoporose. Des millions de femmes ménopausées en prennent dans le monde, pour réduire le risque de fractures liées à l'âge. Or ces molécules efficaces ne seraient pas dénuées de complications, comme on le croyait au départ. «Aucun médicament n'est anodin. En plus de ses effets bénéfiques existe un cortège d'effets indésirables qu'il convient de connaître pour mieux les gérer», rappelle le Pr Jean Calop, professeur de pharmacie clinique à la faculté de pharmacie de Grenoble.

Les biphosphonates, médicaments contre l'ostéoporose mais aussi utilisés pour prévenir des problèmes osseux chez les malades atteints d'un cancer, ne font pas exception à la règle. Déjà connus pour provoquer des nécroses de la mâchoire et des fractures atypiques, ces molécules augmenteraient le risque de développer des uvéites et des sclérites, selon une üi>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant