Oslo ne s'attendait pas à un attentat de l'extrême-droite

le
0
Un rapport établi avant les attaques commises vendredi montre que la sécurité intérieure norvégienne ne prenait pas au sérieux la menace de l'extrême-droite.

Si la Norvège se méfiait de possibles attentats terroristes, elle était peu inquiète des menaces venant de l'extrême-droite. C'est ce qui ressort, après le double attentat perpétré vendredi par un homme décrit comme un fondamentaliste chrétien et proche de l'extrême-droite, d'un rapport établi par les services norvégiens de sécurité (PST) en 2011. Le PST s'attendait seulement à une augmentation de l'activité des groupuscules extrémistes en 2010, qui devait «se poursuivre en 2011», et relevait tout au plus des contacts accrus avec leurs homologues européens.

«En Norvège, les militants d'extrême droite n'ont été que légèrement actifs au cours de ces dernières années (…) Comme les années précédentes, les groupuscules d'extrême-droite et d'extrême-gauche ne représentent pas une menace sérieuse pour la société norvégienne en 2010», note ainsi le rapport. Le meurtre le plus récent commis par des extrémistes de droite remontait en effet au début des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant