Orthographe : le niveau des écoliers baisse

le , mis à jour à 08:53
4
Orthographe : le niveau des écoliers baisse
Orthographe : le niveau des écoliers baisse

Parents et enseignants s'en doutaient, la statistique l'a prouvé : les petits Français sont de moins en moins bons en orthographe. Le niveau des écoliers français est en chute libre depuis trente ans, et a particulièrement baissé ces huit dernières années : c'est ce que révèle une enquête publiée mardi soir par la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) du ministère de l'Education nationale, à la veille d'une conférence organisée ce mercredi après-midi à Paris sur « l'apport de la recherche » dans les nouveaux programmes de français en vigueur depuis la rentrée.

 

Les examinateurs ont fait plancher les CM 2 de 2015 sur une dictée de dix lignes et de 67 mots, « sans difficultés linguistiques particulières », précise la note. Les enfants, évalués dans tous types de quartiers et d'écoles, publiques et privées, ont commis en moyenne 17,8 erreurs. Il y a seulement huit ans, sur le même texte, leurs aînés avaient fait 14,3 fautes. Il y a une trentaine d'années, en 1987, les copies contenaient 10,6 bourdes.

 

C'est en grammaire que les résultats sont les plus préoccupants, les enfants ayant de plus en plus de mal à appliquer les règles d'accord et de conjugaison. Sur le plan lexical pur, on sauve les meubles : neuf enfants sur dix écrivent correctement « maison » ou « chien ». En revanche, ils ne sont qu'un quart à mettre un « s » à l'adjectif « inquiets » au pluriel, et seuls 55 % d'entre eux conjuguent correctement « tombait » à l'imparfait.

 

Ce résultat préoccupe particulièrement le linguiste Alain Bentolila, pour qui le manque de maîtrise de la grammaire par les enfants « revient à une perte de sens de ce qu'on lit : c'est très grave que des enfants ne sachent pas distinguer dans une phrase une causalité ou la subordination ».

 

Une question de priorité

 

A qui revient le bonnet d'âne ? Le ministère de l'Education nationale, sur l'air ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a un mois

    Si on leur apprenait l'orthographe plutôt que la théorie des genres, leur niveau serait meilleur.

  • M8252219 il y a un mois

    Le jour ou les professeurs des écoles retrouveront la possibilité et le droit d’asseoir leur autorité sans risquer un blâme en mettant au coin ou à la porte le ou les perturbateurs de classe , la génération future sera meilleur en orthographe .

  • JODHY il y a un mois

    oui mais ils progressent en arabe et en couture,théatre,saut a la corde

  • ppww il y a un mois

    bizarre avec tous les spécialistes de la pédagogie qui nous sorte les dernières avancées ... se paieraient ils notre taite?