Orpi annonce un marché immobilier "morose", " bloqué", "au point mort"

le
3
Le délai de concrétisation des ventes est passé de 7 jours à plusieurs semaines entre début avril et aujourd'hui. Guy Shapira/shutterstock.com
Le délai de concrétisation des ventes est passé de 7 jours à plusieurs semaines entre début avril et aujourd'hui. Guy Shapira/shutterstock.com

(Relaxnews) - Malgré des taux de crédit immobilier historiquement bas, Orpi affirme dans une étude que les Français restent "dubitatifs face à la pierre". En effet, depuis janvier, le nombre de ventes dans l'ancien a reculé de 10,5%.

Parmi les raisons qui expliqueraient ce blocage, Orpi relève l'allongement des délais de vente. En ce qui concerne le délai de concrétisation des ventes, il est passé de 7 jours à plusieurs semaines entre début avril et aujourd'hui. La faute à un nombre croissant de documents à collecter pour signer un avant-contrat de vente de bien en copropriété.

Aussi, si les taux de crédit immobilier sont bas, ils ne favorisent pas forcément les ventes. Les conditions d'octroi de ces crédits sont particulièrement dures. Elles mettent de côté les primo-accédants et les ménages modestes. De ce fait, les biens de mauvaise qualité ne trouvent pas d'acquéreurs.

ORPI constate aussi que même si les vendeurs baissent leurs prix, les ventes ne décollent pas.

Le marché français régional en quelques chiffres (sources Orpi)

Paris :
Prix moyen au mètre carré : 8.088¤ (-0,8%)
Prix moyen de vente : 369.363¤ (-0,3%)

Lille :
Prix moyen au mètre carré : 3.028¤ (-6%)
Prix moyen de vente : 144.446¤ (-7%)

Strasbourg
Prix moyen au mètre carré : 2.569¤ (-1%)
Prix moyen de vente : 166.325¤ (-2%)

Lyon :
Prix moyen au mètre carré : 3.651¤ (+1%)
Prix moyen de vente : 280.308¤ (+2%)

Marseille :
Prix moyen au mètre carré : 2.613¤ (-4%)
Prix moyen de vente : 176.850¤ (-4%)

Toulouse :
Prix moyen au mètre carré : 2.780¤ (-1,6%)
Prix moyen de vente : 131.129¤ (-2,3%)

Bordeaux :
Prix moyen au mètre carré : 2.780¤ (-1,6%)
Prix moyen de vente : 131.129¤ (-2,3%)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4888303 le vendredi 5 sept 2014 à 12:33

    Tant que la loi "duflop" subsistera et que les plus values immobilières resteront taxées à ce niveau,les investisseurs ne reviendront pas sur le marché et les vendeurs non "pressés" conserveront leurs biens.Ne subsistera sur le marché qu'un petit nombre d'acheteurs peu fortunés et de vendeurs pressés.

  • pepeben le vendredi 5 sept 2014 à 12:09

    "ORPI constate aussi que même si les vendeurs baissent leurs prix, les ventes ne décollent pas"... c'est que ce n'est pas encore au bon prix...

  • faites_c le vendredi 5 sept 2014 à 10:21

    Orpi aurait quand même mis environ 24 mois pour s'apercevoir que le marché immobilier était bloqué! C'est le seul promoteur immobilier qui n'est pas au courant qu'une écologiste a fait le nécessaire pour tuer le marché de l'immobilier!