Orne : la justice ordonne la fermeture de la décharge de Nonant

le
0
Orne : la justice ordonne la fermeture de la décharge de Nonant
Orne : la justice ordonne la fermeture de la décharge de Nonant

Après plus de 200 jours de siège et d'opposition à la décharge du groupe GDE (Guy Dauphin Environnement) de Nonant-le-Pin (Orne) à côté du célèbre Haras du Pin et en pleine région d'élevage, la justice a ordonné la fermeture définitive de cette déchetterie industrielle sur une surface de 50 hectares qui doit en principe accueillir plus de deux millions de tonnes de déchets industriels au cours des 17 prochaines années. En outre, la société a été condamnée à 10 000 euros d'amende.

Une première victoire pour les anti-GDE qui bloquent ce site depuis le 24 octobre et qui multiplient les recours. Cette fois-ci, le tribunal d'Argentan devait examiner si l'enfouissement de pneus par GDE sur ce site était légal. Au terme de six heures d'audience, il est apparu que GDE n'avait pas obtenu l'agrément. Motif ? Les autorisations préfectorales accordées à la société de recyclage de déchets concernent seulement les produits non dangereux, or les pneumatiques sont potentiellement toxiques.

«Je félicite tous ceux qui se sont mobilisés pour défendre notre région. La France est un pays de droit, s'est réjoui Patrick Mussat, vice-président du conseil général de l'Orne, Le tribunal a appliqué la loi en dépit des groupes de pression qui ont tout fait pour imporer un projet irresponsable et dangereux pour l'Orne.» Même tonalité chez Karima Delli, l'eurodéputée et tête de liste Europe Ecologie :«C'est une excellente nouvelle et une grande victoire de la résistance des citoyens. Le projet de déchetterie de GDE, prévu au c?ur d'un espace naturel riche et sensible, ne doit jamais ouvrir. Ce type de projet inutile doit être banni en France et partout en Europe.»

Le groupe GDE va faire appel

Amateur de chevaux de course, Hervé Morin, président du Nouveau centre a aussi apporté son soutien. «C'est une belle victoire pour ceux qui se battaient pour cette fermeture depuis des mois, redoutant la pollution de terres de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant