Orlando-Trump reproche à la communauté musulmane de ne pas avoir signalé Mateen

le
0
    WASHINGTON, 13 juin (Reuters) - Donald Trump, appelé à être 
désigné candidat des républicains à la présidentielle du 8 
novembre, a reproché lundi à la communauté musulmane des 
Etats-Unis de ne pas signaler des personnes comme Omar Mateen, 
qui a massacré 49 personnes et en a blessé 53 autres ce week-end 
dans une discothèque d'Orlando en Floride. 
    Omar Mateen, a-t-il déclaré sur CNN, était connu au sein de 
la communauté musulmane comme une personne susceptible de 
commettre des violences. 
    "Des personnes le connaissaient - son ex-femme et d'autres. 
Elles ne l'ont pas signalé. Pour une raison ou pour une autre, 
la communauté musulmane ne signale pas les gens comme ça", 
a-t-il dit dans l'interview réalisée par téléphone. 
    Les Etats-Unis ont besoin de meilleures méthodes de collecte 
des renseignements afin d'empêcher que des faits de ce genre se 
reproduisent, a-t-il continué. 
    "Nous devons surveiller les mosquées(...) et nous devons 
surveiller la communauté", a-t-il ajouté. "Et, croyez-moi, la 
communauté connaît les personnes qui risquent de passer à 
l'acte". 
 
 (David Alexander; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant