Orbite et Veolia s'associent pour recycler les boues rouges

le
0

Commodesk - Orbite Aluminae, société canadienne, et Veolia Propreté, spécialiste de la gestion des déchets, ont annoncé, le 4 février, la signature d'un accord commun pour traiter et recycler les boues rouges issues de la production d'alumine. Cet accord comprend la construction de la première usine de traitement des boues rouges par le procédé Orbite. Les deux compagnies souhaitent ensuite proposer leurs services aux industriels de l'aluminium.

Selon le président d'Orbite, les stocks de boues rouges non traités sont évalués à environ trois milliards de tonnes dans le monde. Chaque tonne d'alumine produite génère deux tonnes de boues rouges, hautement toxiques. Ces dernières sont chargées faiblement en métaux lourds tels que le titane, l'oxyde de fer, l'oxyde d'aluminium, l'oxyde de silicium... mais surtout, leur toxicité est liée à leur caractère caustique, la corrosivité des boues est si importante que son contact peut provoquer de graves brûlures.

Les boues rouges peuvent actuellement être traitées mais les techniques sont complexes, coûteuses et peu efficaces. Par conséquent, les producteurs préfèrent stocker les boues rouges créant ainsi un risque de débordement et de pollution. La catastrophe majeure de 2010 en Hongrie en atteste, le bassin de rétention d'une usine d'aluminium avait cédé, déversant un million de mètres cubes de boues rouges sur sept communes.

Le procédé d'Orbite permet d'extraire de l'alumine et des terres rares à partir de l'argile alumineuse et de la bauxite sans générer de boues rouges, de façon plus économique que les procédés actuels.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant