Orban tente d'apaiser le courroux de l'UE

le
0
VIDÉO - Devant le Parlement de Strasbourg, le premier ministre hongrois a promis mercredi de régler les différends avec Bruxelles.

La meilleure défense réside parfois dans l'art de retenir ses coups. Venu dans la gueule du loup pour se disculper d'une dérive autoritaire de dix-huit mois à la tête de la Hongrie, Viktor Orban a soigneusement évité mercredi l'éclat que beaucoup semblaient redouter sur les bancs du Parlement européen comme probablement à Budapest.

L'homme qui inquiète l'UE et fait trembler les démocrates s'est-il brusquement mué en agneau? Arborant une cravate d'un bleu des plus européens, il cite De Gaulle et Robert Schuman parmi ses inspirateurs. Il renonce aux coups de menton qui ont fait sa fortune politique. Il invoque l'Europe des nations, les valeurs chrétiennes et celles de la famille.

Tribun devenu presque ennuyeux, il a réduit toutes les critiques à des questions de juristes et d'experts. «Les problèmes pourraient être facilement et rapidement résolus», dit-il, laissant à José Manuel Barroso le soin de lâcher l'information du jour: oui, Viktor l'Inflexible est prêt d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant