Orban ravi de sa bonne entente avec Trump

le
0
    BUDAPEST, 25 novembre (Reuters) - Les relations entre 
Washington et Budapest pourraient s'améliorer considérablement 
lorsque Donald Trump prendra ses fonctions à la Maison blanche, 
a estimé le Premier ministre hongrois, après un entretien 
téléphonique avec le futur président des Etats-Unis.  
     Aux affaires depuis 2010, Viktor Orban a eu plusieurs fois 
mailles à partir avec l'administration américaine, qui lui a 
reproché des atteintes à la démocratie et à l'équilibre des 
pouvoirs. Il a été le premier dirigeant européen à prendre parti 
pour le "vaillant" homme d'affaires new-yorkais, en juillet. Il 
avait alors jugé les projets diplomatiques d'Hillary Clinton 
"mortels" pour la Hongrie. 
    "J'ai eu le nouveau président des Etats-Unis au téléphone et 
je peux dire que notre situation s'est remarquablement 
améliorée", dit le chef du gouvernement, dans un entretien 
publié vendredi par le quotidien Vilaggazdasag.  
    "Donald Trump a dit clairement qu'il tenait la Hongrie en 
haute estime", poursuit-il, annonçant que le président élu 
l'avait invité à Washington à une date qui reste à définir.  
    "Je lui ai dit que je n'y étais pas allé depuis longtemps 
parce que j'étais considéré comme un mouton noir. Il a ri et a 
dit qu'il l'était lui aussi. 
    "Je pense qu'avec Donald Trump, les Etats-Unis auront un 
président qui ne sera pas limité idéologiquement, qui sera 
ouvert et plus intéressé par le succès, l'efficacité, que par 
les théories politiques. La coopération économique a été bonne 
jusqu'ici. C'est seulement l'idéologie qui posait problème", 
ajoute Viktor Orban.   
    Lors d'une conférence de presse en sa compagnie, Hillary 
Clinton avait exprimé en 2011 son inquiétude quant au respect 
des libertés fondamentales en Hongrie. 
 
 (Gergely Szakacs, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant