Orange: probable reconduction de Stéphane Richard mercredi

le
0
Orange: probable reconduction de Stéphane Richard mercredi
Orange: probable reconduction de Stéphane Richard mercredi

Sauf surprise de dernière minute, le conseil d'administration d'Orange devrait renouveler mercredi le mandat de PDG de Stéphane Richard, mis en examen dans l'affaire Tapie, et qui plaide pour son maintien afin de stabiliser l'opérateur dans un secteur télécoms très agité."L'affaire Tapie est un aléa dont je me serais bien passé", a avoué lundi aux Echos M. Richard, PDG depuis février 2011 de l'opérateur historique qui compte 100.000 salariés en France.En juin dernier, Stéphane Richard, qui a été directeur de cabinet de Christine Lagarde, alors ministre de l'Economie, avait été mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le volet non ministériel de l'affaire de l'arbitrage dont a bénéficié en 2008 Bernard Tapie.Il avait cependant reçu quelques jours plus tard le soutien de François Hollande, qui avait estimé que "tant que M. Richard peut être dirigeant de cette entreprise sans qu'il y ait de conséquences de la procédure judiciaire, il restera". La semaine dernière, M. Richard a été confronté à Mme Lagarde, actuelle directrice du FMI, qui était entendue pour la troisième fois par la Cour de justice de la République (CJR). En mai dernier, elle avait échappé à une mise en examen, et avait été placée sous le statut de témoin assisté."Je veux rappeler que je conteste en bloc ma mise en examen et que cela n?a rien à voir avec Orange. Est-ce que cela peut me gêner dans l?exercice de mes fonctions, et gêner Orange?? La réponse est clairement non et je rappelle que le conseil d?administration s?est organisé pour vérifier à tout moment que tel est bien le cas", affirme lundi le PDG, toujours aux Echos, en allusion à la "mission de surveillance" confiée à un administrateur en juin pour s'assurer que les mesures judiciaires le touchant ne l'empêchent pas d'exercer ses fonctions.Mercredi à partir de 15H00, les administrateurs du groupe doivent se prononcer sur le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant