Orange et Visa lancent leur service de paiement par mobile

le
0

PARIS, 19 octobre (Reuters) - Orange ORAN.PA a lancé lundi son service de paiement par mobile en France, Orange Cash, en partenariat avec Visa V.N , après l'avoir testé dans plusieurs villes depuis 2014. Le premier opérateur télécoms français pense trouver dans les services bancaires par mobile une source de croissance forte: selon son plan Objectifs 2020, ce secteur représentera pour Orange un chiffre d'affaires de 400 millions d'euros en 2018. Orange recherche actuellement un partenaire bancaire pour l'accompagner dans ces activités. Il voudrait notamment proposer des virements internationaux avec certains pays d'Afrique où il est déjà bien implanté. Orange Cash représente donc une première étape. Le service vise à familiariser les utilisateurs avec ce mode de paiement, a indiqué Fabienne Dulac, directrice exécutive d'Orange France, lors de la présentation de l'application. Les utilisateurs rechargeront leur compte depuis l'application plutôt que de lier directement l'application au compte bancaire, mesure prise pour répondre à la peur du piratage. "C'est sécurisant pour les utilisateurs, mais ce n'est pas un impératif pour la sécurité", a nuancé Fabienne Dulac. Orange touche 0,79 centime sur chaque rechargement effectué. Réservée aux abonnés d'Orange, l'application est compatible avec les téléphones équipés de la technologie sans contact NFC... sauf avec les iPhone car Apple AAPL.O n'accepte pas les applications faisant concurrence à son service de paiement maison. Orange doit donc se rabattre sur les téléphones Android de Google GOOGL.O et Windows de Microsoft MSFT.O . "Aujourd'hui, en France, nous couvrons 80% du marché, on se coupe de 20% vis-à-vis d'Apple. Nous sommes en discussions avec eux", a déclaré Fabienne Dulac. Pour l'instant, les offres de paiement par mobile, venues de banques comme BNP Paribas BNPP.PA ou Crédit mutuel, peinent à s'imposer en France. Pour se distinguer, Orange compte entre autres sur ses partenariats avec des groupes comme l'enseigne de surgelés Picard ou le groupe textile Etam TAM.PA , qui proposeront des offres aux utilisateurs de l'application à l'approche d'une boutique, via géolocalisation. Pour l'instant, Orange s'est fixé un objectif prudent de 65.000 téléchargements d'application avant la fin 2015, sans se prononcer sur le nombre de transactions. Avec déjà 30.000 téléchargements, le groupe envisage de revoir cet objectif à la hausse. Le communiqué : http://oran.ge/1GecHjo (Joseph Sotinel, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant