Orange et Sony font le pari du crowdfunding pour lancer de nouveaux produits

le
0

Le succès du financement participatif, qui a permis l'éclosion de nouvelles technologies et marques (comme les montres Pebble, le lecteur musical Pono etc.), amène de plus en plus de sociétés déjà bien établies à lancer des campagnes pour soutenir leurs projets innovants. C'est notamment le cas d'Orange en France et de Sony au Japon.Orange a choisi la plate-forme Ulule pour distribuer en exclusivité et à un tarif privilégié (à partir de 99 euros) son téléphone fixe vintage NeoRetro. Derrière son aspect tout droit sorti des années 30, ce téléphone renferme des technologies bien contemporaines. Par exemple, les numéros se composent depuis des touches tactiles. Quant au combiné secondaire, sans fil, il permet à une autre personne de participer à la discussion grâce à son micro intégré.

Les premières livraisons sont prévues au 1er trimestre 2016. Si la campagne de financement participative sur Ulule est un succès, Orange promet de le commercialiser à plus grande échelle au prix de 139 euros.

Découvrir NeoRetro d'Orange : fr.ulule.com/neoretro

De son côté, Sony a carrément développé sa propre solution de financement participatif, baptisée "First Flight" et accessible uniquement aux Japonais pour le moment. Cette plate-forme reprend tous les codes du crowdfunding : présentation détaillée du projet, tarif préférentiel proposé, précommande... Il s'agit pour l'instant de regrouper des créations originales issues du travail des employés de Sony ouvertes au financement des Japonais.

Parmi les premiers projets mis en ligne figurent une montre connectée équipée de la technologie e-paper (semblable à celle des liseuses) ainsi que des modules renfermant des programmes informatiques pouvant se brancher entre eux, sous forme de petites briques en plastique.

Découvrir First Flight : first-flight.sony.com

Dans les deux cas, ce type de lancement est un parfait laboratoire pour ces marques qui limitent ainsi les risques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant