Orange: envolée du bénéfice mais baisse du chiffre d'affaires

le
0
Orange: envolée du bénéfice mais baisse du chiffre d'affaires
Orange: envolée du bénéfice mais baisse du chiffre d'affaires

Orange a vu son bénéfice net plus que doubler en 2013 par rapport à 2012, tandis que son chiffre d'affaires reculait de 4,5%, en raison notamment de la baisse des ventes en France, selon les résultats publiés jeudi par l'opérateur historique français.Ces résultats ont été salués par le marché, le titre d'Orange grimpait jeudi vers 13H30 (12H30 GMT) de 8,91% à 9,98 euros, alors que l'indice CAC 40 gagnait 0,74%.Le bénéfice net s'est envolé l'an dernier à 1,9 milliard d'euros contre 820 millions en 2012. Cette explosion est "liée à l'évolution des prix des actifs de télécoms sur le marché" qui a permis de réduire les dépréciations du groupe, a expliqué son directeur financier, Gervais Pellissier, lors d'une conférence téléphonique."En 2013 dans un contexte chahuté par une très forte intensité concurrentielle Orange a pu tenir l'ensemble de ses engagements. (...) En dépit de cette pression sur le chiffre d'affaires, qui correspond à notre volonté de défendre sa position et ses parts de marché, nous avons pu contenir l'érosion de notre profitabilité", a indiqué le PDG d'Orange, Stéphane Richard, lors d'une conférence de presse.Les résultats 2013 sont conforme aux attentes, selon un analyste de la place parisienne qui souligne notamment que "l'objectif de l'année a été atteint" avec un "cash flow opérationnel" supérieur à 7 milliards d'euros (7,2 milliards).Le chiffre d'affaires 2013 ressort à 41 milliards d'euros. Il a notamment pâti d'un recul de 4,8% en France, où Orange réalise près de la moitié des ventes du groupe.Le chiffre d'affaires des services mobiles a chuté de 10,3% en 2013, tandis que le revenu moyen par client mobile baissait de 11,5% en France, avec la guerre des prix entre opérateurs.Le nombre total de clients mobiles en France à légèrement reculé en 2012 passant de 27,2 millions à 27 millions, principalement à cause de la baisse des cartes prépayées ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant