Orange: en hausse malgré une amende record de 350 millions.

le
0

(CercleFinance.com) - Moins pire que prévu : confirmant des informations de presse parues au début du mois, l'Autorité de la concurrence vient de sanctionner Orange, l'ex-France Telecom, pour des pratiques anticoncurrentielles auprès des entreprises depuis les années 2000. L'amende est salée : 350 millions d'euros, ce qui se compare aux montants allant jusqu'à 500 millions d'euros évoqués par de récents articles de presse. Il s'agit cependant de l'amende la plus élevée jamais prononcée par l'autorité contre une entreprise.

A la Bourse de Paris où l'indice CAC 40 prend 2,4% dans le sillage de la décision de la Fed, l'action Orange gagne 3,3% à 15,8 euros.

Pour mémoire, le régulateur hexagonal de la concurrence avait été saisi de ce dossier par des concurrents d'Orange, Bouygues Telecom et SFR. Il sanctionne aujourd'hui 'quatre pratiques anticoncurrentielles sur les marché des services fixes et mobiles à destination de la clientèle 'entreprise', et impose des injonctions destinées à rétablir immédiatement une situation de concurrence saine sur ces marchés.'

Dans la téléphonie mobile en premier lieu, Orange est sanctionné pour abus de position dominante par l'intermédiaire de systèmes de fidélisation de la part d'Orange Business Services (programmes 'changer de 'mobile', remises 'privilèges', ...). ' Ces pratiques de fidélisation abusives, qui s'appliquaient de manière cumulative et dont l'obtention était subordonnée à des engagements de durée ou de volume ont pu empêcher les entreprises de faire jouer la concurrence et les dissuader de confier une partie de leur parc à un autre opérateur', affirme l'Autorité.

En second lieu, dans la téléphonie fixe, l'Autorité de la concurrence a sanctionné 'notamment une pratique de discrimination de la part d'Orange vis-à-vis des opérateurs tiers en ce qui concerne l'accès et l'utilisation d'informations issues de la gestion de la boucle locale cuivre issue de l'ancien monopole historique et dont le contenu apparait comme un élément crucial pour la commercialisation de leurs offres de détail auprès des entreprises'

L'Autorité reconnaît qu'Orange coopère avec l'Autorité de la concurrence et qu''elle ne conteste pas les pratiques ni leur caractère anticoncurrentiel, ni enfin l'issue donnée à l'affaire, qu'il s'agisse de la sanction pécuniaire ou des injonctions destinées à rétablir immédiatement un fonctionnement concurrentiel du marché.'

Pour mémoire, lors des premiers articles sur le sujet, provenant notamment du Figaro, Orange a rappelé que cette affaire était déjà détaillée dans son dernier document de référence et qu'il ne serait pas nécessaire de constituer de provisions supplémentaires (413 millions d'euros au premier semestre), tout en confirmant ses prévisions financières.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant