Orange: de la croissance malgré la concurrence.

le
0

(CercleFinance.com) - En gagnant pratiquement 5% ce midi, non loin de 15 euros, l'action Orange tenait largement la tête d'un indice CAC 40 tout juste stable. L'opérateur télécoms historique français a publié au 3e trimestre des comptes supérieurs aux attentes caractérisés notamment par une accélération de sa croissance organique. Malgré un contexte concurrentiel toujours difficile, la “4G” et la fibre optique semblent tenir leurs promesses.

Depuis l'ouverture de son marché à la concurrence, l'ex-monopole historique des télécoms est confronté à l'arrivée de nouveaux acteurs agressifs et souvent plus 'agiles' que lui. Ce qui a entraîné une baisse de son chiffre d'affaires qui semble - enfin - être terminée : à données comparables, les ventes d'Orange ont augmenté 0,5% au 3e trimestre 2015, de 0,1% au 4e trimestre, et de 0,6% au premier trimestre 2016.

Puis elles sont simplement restées stables au 2e trimestre (0%), ce qui a suscité cet été l'inquiétude du marché. Nombreux sont les analystes qui redoutaient alors que la concurrence dans le mobile, dopée depuis le printemps par l'échec du rapprochement d'Orange avec Bouygues Telecom, ne pèse de nouveau sur les comptes.

Tel ne semble pas être le cas : au 3e trimestre, la croissance organique d'Orange est repartie de l'avant, à + 0,8%. Quoi que toujours négative en France (- 0,6%), elle s'améliore dans le reste de l'Europe, en se tenant du côté des entreprises et de l'Afrique et du Moyen-Orient.

L'enjeu est d'importance, et presqu'un anniversaire pour Orange puisque c'est justement au 3e trimestre 2015 que les ventes avaient renoué avec une progression à données comparables. Depuis lors, la croissance organique a toujours été au mieux nulle, et non plus négative comme auparavant. Enfin, le taux constaté au T3 2016 constitue un record sur la période considérée.

Pour ne rien gâter, la marge brute d'exploitation s'approche, au T3, toujours plus près de la barre des 35%, et la direction d'Orange a confirmé ses objectifs.

Chez Société Générale, on souligne, en France, la bonne tenue des performances commerciales d'Orange du côté des ventes de forfaits mobiles, grâce notamment à sa filiale “low cost” Sosh. Idem du côté du “fixe” : grâce notamment au confort que permet la fibre optique (348.000 nouveaux clients en France de janvier à septembre 2016, contre 264.000 sur la même période en 2015), Orange maintient vers 50% sa part de marché des recrutements nets d'abonnés en la matière (49% au T3, après 53% au T2 et 45% au T1). A “conserver” sur le titre Orange, Société Générale vise un objectif de cours à 12 mois de 16,5 euros.

Dans l'ensemble, les 30 analystes qui selon FactSet suivent la valeur semblent plus optimistes : 20 d'entre eux sont à l'achat sur Orange, 3 à “renforcer” et 7 à “conserver”, ce qui laisse peu de place aux vendeurs (3). Leur objectif de cours moyen se situe à 17 euros. Le coupon annuel de 0,60%, qui procure un rendement de 4%, constitue aussi un argument dans un contexte de taux d'intérêt au plus bas.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant