Orange craint de se retrouver seul à déployer la fibre optique

le
0
Orange craint de se retrouver seul à déployer la fibre optique
Orange craint de se retrouver seul à déployer la fibre optique

Le patron d'Orange, Stéphane Richard, a émis des doutes vendredi sur la volonté des autres opérateurs de déployer la fibre optique en dehors des zones très denses, alors que SFR, qui avait signé un accord de coinvestissement avec Orange, doit être absorbé par Numericable."On est de loin ceux qui déploient le plus" de fibre optique, a assuré M. Richard, lors d'une rencontre organisée par la CFDT à Paris, mais "dans cette affaire il n'y a pas qu'Orange, il y a aussi les autres" opérateurs, pour qui "les questions ne manquent pas"."Il y a un certain nombre d'engagements pris par SFR, notamment sur le co-investissement avec nous", rappelle-t-il.Cet accord signé fin 2011 permet d'éviter les recoupements de la couverture en fibre optique de 11 millions de logements en dehors des zones très denses, et prévoit qu'Orange en équipera environ 80% et SFR, 20%."Est-ce que le SFR nouvelle mouture, avec Numericable, va tenir ses engagements, va effectivement faire ces déploiements là où il s'est engagé à le faire, en particulier dans les zones où il y a du câble? Il y a quelques zones où on peut être inquiet", a déclaré le patron d'Orange.Numericable, qui possède un solide réseau câblé, a récemment réussi à convaincre Vivendi de lui céder SFR, plutôt qu'à Bouygues."Bouygues était jusqu'à maintenant relativement timide et c'est pas aujourd'hui après ce qui s'est passé qu'on va les voir arriver de façon plus agressive", a poursuivi M. Richard.Concernant le quatrième opérateur du marché, Free, il a estimé qu'il étaient "très forts pour mettre des distributeurs automatiques de cartes Sim, mais qu'ils sont beaucoup plus discrets sur le terrain quand il s'agit de faire des investissements lourds dans les réseaux fixes"."Si au bout du compte (le déploiement) se résume à Orange, les collectivités locales et pas grand monde derrière, ça va être compliqué ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant