Orages violents : l'Ile-de-France en alerte, nombreux dégâts en Touraine

le
0
Orages violents : l'Ile-de-France en alerte, nombreux dégâts en Touraine
Orages violents : l'Ile-de-France en alerte, nombreux dégâts en Touraine

Les huit départements d'Ile-de-France ont été placés lundi matin en alerte orange en raison d'orages attendus à partir de 8 h 30 pouvant être localement très violents, a indiqué Météo France dans un communiqué.

L'alerte est prévue pour durer jusqu'à 11 heures. La séquence orageuse est brève «mais localement très violente avec un risque de gros grêlons et rafales» jusqu'à 80 km/h et localement jusqu'à plus de 90 km/h précise Météo France.

«Les cellules orageuses ont gagné l'Ile-de-France par le Sud-Ouest avec des précipitations intenses et une activité orageuse localement très virulente», poursuit le communiqué. Les orages devraient être accompagnés localement de grêlons de 1 cm et parfois plus avec des précipitations «très intenses» accompagnées de rafales.

En raison de cette alerte météo, des retards affectent actuellement des vols à l'aéroport d'Orly.

A 9 h 30, dans le Val-de-Marne, un violent orage accompagné de gros grêlons s'abattait sur le commune de Villiers-sur-Marne.

Photos/ Le Parisien : Laure Parny

Deux orages de grêle ont frappé l'agglomération de Tours, tôt lundi matin, déversant des grêlons atteignant parfois la taille d'un oeuf et provoquant de nombreux dégâts, a-t-on appris auprès des secours. A 9 heures, les pompiers avaient effectué quelque 200 sorties pour des arbres arrachés, des toitures transpercées et des caves inondées.

Le courant a été coupé dans plusieurs communes au nord de Tours et des parcelles de vigne ont été entièrement endommagées, selon de premières constatations.

Un bus scolaire, transportant une vingtaine d'enfants, a par ailleurs dérapé sur une chaussée glissante près de Tours et s'est immobilisé dans le bas-côté. L'incident n'a pas fait de victime et les passagers ont poursuivi leur route à bord d'un autre bus, a-t-il été précisé.

Le village de Vouvray et ses vignes ont notamment été touchés indique à France Info ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant