Orages : fin de l'alerte orange mais encore de fortes pluies dans la Loire

le
0
Orages : fin de l'alerte orange mais encore de fortes pluies dans la Loire
Orages : fin de l'alerte orange mais encore de fortes pluies dans la Loire

Alors qu'à la mi-journée plus aucun département n'était placé en alerte orange aux orages, de fortes pluies se sont encore abattues jeudi sur la Loire (Rhône-Alpes). Un lotissement et un camping ont dû être évacués et la voie SNCF entre Lyon et Roanne a été partiellement coupée.

La vigilance a été levée à la mi-journée sur les trois derniers départements placés en alerte orange, en région PACA : les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes et le Var. «La zone pluvio-orageuse s'est évacuée un peu plus vite que prévu» selon Météo France qui précisait que «des orages parfois forts» pouvaient encore «se développer dans l'après-midi, mais plus dans l'intérieur, et notamment sur les premiers reliefs de la Provence et la Côte-d'Azur».

Des habitations évacuées dans la Loire

Dans la Loire, de fortes pluies, doublées d'un coup de vent ont entraîné l'évacuation d'un lotissement situé sur la commune de Parigny, au sud de Roanne. Les occupants d'une dizaine de maisons situées en contrebats d'un étang dont une digue a été fragilisée sous la pression de l'eau, ont dû être évacués. Dans la soirée, le niveau de l'eau avait baissé a constaté le maire de la commune. Une partie des habitants, accueillis dans une salle communale en attendant, devaient pouvoir regagner leurs habitations.

Deux routes départementales au niveau de la commune de Parigny ont dû être coupées. La préfecture espérait une réouverture vers 20 heures.

Par ailleurs, dans le centre du département, un camping de Sail-sous-Couzan a dû être évacué en raison d'une montée de la rivière Lignon.

Le TER Lyon-Clermont retardé

A cause de ces fortes pluies, la voie SNCF Lyon-Roanne a également dû être coupée. Une activité partielle devait reprendre dans la soirée, a précisé la préfecture. Toutefois la SNCF annonçait que les TER Lyon-Clermont passant par Roanne étaient détournés par Saint-Etienne, impliquant une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant