Orages : fin de l'alerte dans le Nord

le , mis à jour à 00:40
0
Orages : fin de l'alerte dans le Nord
Orages : fin de l'alerte dans le Nord

Météo France a décrété vendredi soir la fin de la vigilance orange dans les régions Nord/Pas-de-Calais, Picardie et Ile-de-France.

En raison d'une situation décrite comme une «fortement orageuse d'été», Météo France avait appelé dans le courant de la journée à une vigilance particulière face à une «forte probabilité de phénomène violent».

«Des cellules orageuses continuent d'affecter en cette fin de soirée le Nord et l'Aisne, ainsi que l'ouest des Ardennes, voire plus ponctuellement la région parisienne, mais le décalage vers la Belgique des orages les plus virulents permet de lever la vigilance orange» a écrit Météo France dans son bulletin de 22H00.

«On a dans les dernières heures relevé des rafales de vent de 101km/h à Rouvroy-en-Santerre (Somme) et jusqu'à 120 km/h à Cambrai, de la grêle, 54mm en quelques heures à Rouvroy-en-Santerre et jusqu'à 80mm à Epehy (Somme). Une intense activité électrique a en outre été observée avec plusieurs dizaines de milliers d'impact de foudre en quelques heures», lit-on plus loin dans le communiqué de Météo France.

«En cours de nuit quelques cellules orageuses moins virulentes perdureront dans les prochaines heures, d'où la poursuite de la vigilance jaune, mais le rafraîchissement progressif de l'air contribue à la baisse de l'activité orageuse», note encore l'organisme.

VIDEO. Fortes chaleurs : des conditions de travail difficiles pour les ouvriers du BTP

Météo France a décrété vendredi soir la fin de la vigilance orange dans les régions Nord/Pas-de-Calais, Picardie et Ile-de-France.

Décrite comme une "situation fortement orageuse d'été", Météo France avait appelé dans le courant de la journée à une vigilance particulière face à une "forte probabilité de phénomène violent".

"Des cellules orageuses continuent d'affecter en cette fin de soirée le Nord et l'Aisne, ainsi que l'ouest des Ardennes, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant