Orages : 42 départements en vigilance orange

le
0
Orages : 42 départements en vigilance orange
Orages : 42 départements en vigilance orange

Ce samedi, de nouveaux orages violents frappent la France. L'alerte aux orages a été élargie samedi après-midi par Météo-France, sur une grande bande allant des Pyrénées au Nord de la France, avec 42 départements placés en vigilance orange.

Les nouveaux concernés sont le Calvados, le Maine-et-Loire, la Mayenne, l'Orne et la Sarthe. Le risque d'orages violents avec de forts cumuls de pluie ayant repris sur la Basse-Normandie et l'est des Pays de la Loire, cinq des six départements pour lesquels la vigilance avait été levée à la mi-journée sont à nouveau en alerte orange. 37 départements étaient alors concernés. 

Les régions Aquitaine, Haute-Normandie, Ile-de-France, Limousin, Midi-Pyrénées, Nord-Pas-de-Calais, Picardie, et les départements du Cher, de l'Eure, l'Eure-et-Loir, l'Indre, le Loir-et-Cher et le Loiret sont en alerte jusqu'à dimanche 3 heures.

Après l'accalmie de la mi-journée, des orages plus actifs se multiplieront en fin d'après-midi et en soirée du Centre vers l'Ile-de-France et la Haute-Normandie. Ils gagneront ensuite le Nord et la Picardie en soirée et au cours de la nuit prochaine, prévoit Météo-France.

Simultanément, des orages vigoureux reprendront sur un axe allant du Sud-Ouest vers le Limousin et le Centre. Dans la nuit de samedi à dimanche, ces deux zones orageuses formeront un axe pluvio-orageux actif, s'étendant du Sud-Ouest vers la Picardie et le Nord, ajoute l'organisme français de météorologie.

Ces orages peuvent s'accompagner de phénomènes particulièrement violents: rafales localement supérieures à 100 km/h voire jusqu'à 130 km/h, fort risque de grosse grêle, précipitations intenses et forte activité électrique, prévient Météo-France.

Des dégâts en Seine-Maritime

En Haute-Normandie, les orages ont déjà fait des dégâts, privant en particulier 25.000 foyers d'électricité dans l'Eure et la Seine-Maritime vendredi soir. Samedi en milieu de matinée, 17.000 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant