Orages : 19 départements du Sud-Ouest en alerte orange

le
0
Orages : 19 départements du Sud-Ouest en alerte orange
Orages : 19 départements du Sud-Ouest en alerte orange

Pas moins de 19 départements sont placés en alerte orange par Météo France ce vendredi matin pour risques d'orages, de pluies et d'inondations. La vigilance est valable jusqu'à 23 heures.

L'alerte est maintenue pour les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, où Météo France s'attend à de fortes précipitations orageuses, et s'étend désormais à tout le sud-ouest du pays. Les 17 nouveaux départements concernés sont l'Ariège, l'Aude, l'Aveyron, la Charente, la Charente-Maritime, la Corrèze, la Dordogne, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, l'Hérault, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, les Pyrénées-Orientales, le Tarn et le Tarn-et-Garonne.

Météo France indique que les orages concernent (ce matin) «l'est des Pyrénées, la Haute-Garonne et l'Aude. Des pluies plus faibles touchent les départements des Landes, Pyrénées-Orientales et Hautes-Pyrénées».  Dans les prochaines heures, les prévisionnistes annoncent que la perturbation va s'intensifier par l'extrême Sud-Ouest, et progressera ensuite plus à l'Est. Elle se manifestera par des orages localement violents, parfois accompagnés de grêle et de rafales de vent de 60 à 80 km/ heure. 

A 6 heures, Météo Consult relevait déjà des cumuls de pluies importants de 28,2 mm à Vic-en-Bigorre (Hautes-Pyrénées), 15,3 mm à Belcaire (Aude) et 13,4 mm à Cos (Ariège).

Des dégâts en Bretagne jeudi soir

Jeudi soir, les perturbations orageuses avaient déjà fait d'importants dégâts dans le Morbihan, avec l'effondrement du toit d'un supermarché au Faouët, qui n'a pas fait de victimes. Selon Ouest France, 50 mm d'eau et de grèle sont tombés en une heure en fin d'après-midi sur la commune bretonne. Au total, les pompiers sont intervenus environ 150 fois dans le département entre 17h30 et 20 heures, notamment au nord et à l'est de Lorient, principalement pour des assèchements de caves inondées.

En Ille-et-Vilaine, sur l'axe Rennes Saint-Malo, des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant