Orages : 13 départements du sud de la France en alerte orange

le
0
Orages : 13 départements du sud de la France en alerte orange
Orages : 13 départements du sud de la France en alerte orange

Une grande partie du sud de la France a été placée en alerte orange pour risque d'orages. A partir de 6 heures ce vendredi et jusqu'à 16 heures, 13 départements de la moitié sud devront observer une «vigilance particulière dans la mesure où il existe un risque fort de phénomène violent», a annoncé Météo France sur son site.

Ce phénomène orageux venu d'Espagne est susceptible de provoquer d'importants dégâts localement, prévient Météo France.

Les départements concernés sont l'Ardèche, l'Aude, l'Aveyron, le Cantal, le Gard, l'Hérault, la Loire, la Haute-Loire, la Lozère, le Puy-de-Dôme, le Tarn les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. Les orages devraient atteindre ces deux derniers départements en cours de journée vendredi. De violentes rafales de vent sont attendues sous les cellules les plus fortes, avec une activité électrique intense, de fortes précipitations et chutes de grêle.

La dégradation devrait se propager vers la vallée du Rhône et le Massif-Central à la mi-journée avant de progresser du nord du Rhône-Alpes au nord-est en fin de journée. Météo France envisage d'ailleurs une extension de la vigilance pour les départements situés dans le nord-est.

Des averses localement orageuses sont à prévoir jusque dans l'intérieur de la Normandie et la région parisienne puis se décaleraient vers l'est. Après l'instabilité, le temps devrait s'améliorer avec le retour d'éclaircies sur l'ouest et le nord du pays mais nuages et pluies arriveront par la Bretagne en fin de journée.

Selon les prévisions de MeteoConsult, ce jeudi « jusqu'en milieu de nuit, des orages s'organisent sur l'ouest des Pyrénées.»  Ils devraient même s'étendre aux Landes et au Gers, jusqu'à la vallée de la Garonne dans une moindre mesure. Des pluies plus ou moins intenses devraient s'y ajouter «en particulier entre le pays basque, le Béarn et la Bigorre». L'activité décroît progressivement à partir du milieu ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant