Or: vers une hausse de plus de 30 dollars sur la semaine.

le
0

(CercleFinance.com) - Plus de 30 dollars gagnés en huit jours ! Au terme du premier fixing de cette dernière séance de la semaine à Londres, l'once d'or cotait 1.274,5 dollars (+ 18,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.119,4 euros (+ 11,4 euros).

En effet, les dernières nouvelles des Etats-Unis, qui demeurent la première économie mondiale, ne sont pas des plus engageantes : hier, le Bureau of Economic Analysis (BEA) a fait état, pour le 1er trimestre de l'année 2016, d'une croissance du PIB de 0,5% seulement. Soit en dessous d'attentes de l'ordre de 0,7%, et après un chiffre de 1,4% au quatrième trimestre 2015.

Il s'agit d'une nouvelle sombre pour l'activité et donc les profits des entreprises qui est de nature à soutenir la valeur refuge. Et ce d'autant que cette statistique pèse aussi sur le dollar, ce qui tend mécaniquement à faire monter le cours de l'or d'autant.

De plus, mercredi soir, la Réserve fédérale américaine a laissé entendre, dans le communiqué qui a clôturé la réunion du comité de politique monétaire, que de nouveaux “tours de vis” sur les taux directeurs n'étaient pas pour tout de suite.

Enfin, l'évocation récente par la BCE et la Banque du Japon de “l'helicopter money” peut aussi porter l'actif réel qu'est l'or. Développé initialement dans les années 60 par Milton Friedman, ce concept théorique doit sa forme actuelle à l'ancien gouverneur de la Fed, Ben Bernanke, surnommé pour cette raison “Helicopter Ben”.

Schématiquement, l'idée est que l'Etat pratique une relance budgétaire en baissant les impôts quand parallèlement, afin de contenir la hausse des rendements des emprunts souverains, la banque centrale rachète des actifs obligataires publics.

L'idée fait débat auprès des économistes et suscite les craintes de nombre de gestionnaires d'actifs, qui redoutent grosso modo qu'après l'instauration de taux d'intérêt négatifs, la monnaie fiduciaire ne vaille plus grand-chose. Alors que le métal jaune, lui, peut se prévaloir d'une valeur intrinsèque.

Signalons enfin une légère remontée de la masse de lingots formant la contrepartie du SPDR Gold Shares, premier ETF aurifère au monde, remonté hier soir de 802,6 à 804,1 tonnes.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant