Or: toujours pas de catalyseur haussier.

le
1

(CercleFinance.com) - Pour le métal jaune, les 1.370 dollars touchés au début du mois restent toujours hors de portée. Au terme du premier fixing du jour à Londres, l'once d'or cotait 1.322 dollars (+ 6,1 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et parallèlement 1.199,3 euros (- 3,3 euros).

Notons aussi que les taux d'intérêt à long terme américains, en chute libre après le vote du Brexit, se sont repris depuis lors avec des statistiques plutôt favorables. Ainsi, le rendement de l'obligation d'Etat fédérale à dix ans, qui le 8 juillet se traitait sous 1,36%, est maintenant remonté tout près de 1,60%.

Alors que par définition, le rendement de l'or est nul, la hausse de la rémunération des produits taux tend à en réduire l'intérêt relatif aux yeux des investisseurs.

Toujours pas de variation du côté de la masse de lingots adossée au SPDR Gold Shares américain, stable hier soir pour la troisième séance de suite à 965,2 tonnes. Ce qui tend à signaler que les investisseurs, très friands d'or ces derniers temps puisque cet encours avait commencé l'année à 642 tonnes, ne sont pour l'instant plus d'avis d'augmenter leurs positions.

Notons que la conférence de Mario Draghi, le président de la BCE, débutera à 14 h 30. Il s'agira de la première du genre depuis le vote du Brexit par les Britanniques.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • T20 il y a 5 mois

    L'or brillera toujours ! Ce n'est pas de "l'or noir" !