Or: tendance heurtée pour l'once après la BCE.

le
1

(CercleFinance.com) - Selon le premier fixing de ce vendredi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.247,25 dollars (+ 0,85 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.137 euros (+ 0,35 euro). Rappelons qu'hier, après l'intervention de Mario Draghi, l'once s'est négociée au comptant jusqu'à 1.280 dollars.

Hier après-midi, “la BCE a annoncé de très fortes mesures pour relancer la croissance et l'inflation en zone euro, bien au-dessus des attentes du marché”, selon les analystes de Mirabaud AM. En effet, l'établissement émetteur de la zone euro a (encore) abaissé la plupart de ses taux directeurs, dont le “refi” (de 0,05% à 0%) et le taux de dépôt (abaissé de - 0,30 à - 0,40%), en augmentant de près du tiers l'enveloppe mensuelle de rachat d'actifs obligataires (le fameux QE ; + 20 milliards mensuels, à 80 milliards d'euros), dont l'univers d'investissement a été étendu aux obligations d'entreprises non bancaires de qualité d'investissement, et en annonçant de nouveaux 'trains' de mesures de refinancement bancaires à long terme, les TLTRO.

Les réactions initiales des marchés financiers ont été pour le moins contrastées : d'abord les actions ont fortement monté, avant de terminer en baisse en Europe. Idem pour l'euro/dollar, d'abord en baisse puis en hausse. L'or n'a pas échappé à cette tendance heurtée.

Reste que l'action de la BCE présage d'une nouvelle baisse des taux longs alors que nombre d'obligations d'Etat portent déjà, sur le marché secondaire, des taux d'intérêt négatifs. L'or ne rapporte rien, mais son rendement (0%) n'est pas pas susceptible de virer au rouge.

Quoi qu'il en soit, l'encours adossé au SPDR Gold Shares américain, le premier ETF aurifère au monde, a de nouveau progressé hier soir de près de six tonnes à 798,8 tonnes. Soit toujours un peu plus près des 800 tonnes, qui n'ont plus été atteintes par cet encours depuis la fin du mois d'août 2014. On peut donc en déduire que les investisseurs longs sur le métal jaune ne se laissent pas impressionner et continuent d'accumuler des positions.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SM7 il y a 9 mois

    Ben oui ! Les investisseurs préfèrent le papier au métal, question de génération certainement.