Or: peu de mouvements avant Thanksgiving.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mercredi sur le marché de Londres, l'once d'or fin cotait 1.213,25 dollars (+ 1 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.143 euros (+ 1,2 euro)

.

Les spécialistes des matières premières de Commerzbank dressent la liste des éléments qui pèsent sur l'or actuellement : tension des taux longs (plus de 2,30% pour le T-Bond américain à dix ans), des marchés boursiers, actifs à risque par excellence, volant même aux Etats-Unis de record en record, et enfin un dollar en hausse.

Ainsi, hier au comptant, l'once s'est approchée des 1.200 dollars avant de regagner une grosse douzaine de dollars. Un rebond que l'on est tenté d'attribuer à des éléments fondamentaux : en effet, les exportations d'or de la Suisse, plaque tournante du raffinage et du négoce, ont le mois dernier augmenté, notamment à destination de l'Inde (40,2 tonnes).

Même si le marché chinois est plus contrasté : les exportations helvétiques de métal jaune vers la partie continentale du pays ont baissé à 24,2 tonnes. En revanche, celles destinées à la région autonome (et 'hub' commercial) de Hong Kong ont augmenté sensiblement à 47 tonnes. Or une partie de ce métal hongkongais se retrouvera, in fine, en Chine continentale.

Quid du SPDR Gold Shares, dont l'encours est utilisé comme jauge de l'appétit des investisseurs pour la valeur refuge ? De ce point de vue, aucune amélioration en vue : il s'est de nouveau tassé hier soir de 3,8 tonnes à 904,9 tonnes, soit un nouveau plus bas depuis mi-juin.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant