Or: nouvel accès de faiblesse pour l'once.

le
0

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce vendredi à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.335 dollars (- 7,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.184,8 euros (- 5,3 euros).

Peut-être la réunion de la BCE, hier, a-t-elle déçu les opérateurs pariant sur un accroissement des mesures monétaires non conventionnelles en Europe. Par nature, ces dernières accroissent la taille du bilan de la banque centrale qui les met en oeuvre, ce qui tend à diluer d'autant la valeur relative de chaque unité monétaire. Notamment par rapport à l'or.

“Alors que le marché n'attendait pas de mesures immédiates, il y avait toutefois l'espoir d'un discours accommodant pour l'avenir. Même si Mario Draghi a rappelé pour la énième fois que la BCE pouvait en faire plus si besoin, il a aussi affirmé que la possibilité d'une extension du QE n'avait jamais été évoquée”, résument les analystes de Saxo Banque ce matin. Le programme actuel de rachats d'actifs obligataires de la BCE, mené au rythme de 80 milliards d'euros par mois, devrait pour l'heure prendre fin en mars 2017, sauf prolongation.

Notons que la masse de lingots adossée au premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares, a reculé hier plus fortement que la veille en se contractant de 1,2 tonne, à 950,6 tonnes. Les 982 tonnes dépassées au début du mois de juillet restent pour l'heure hors de portée.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent la présence de la moyenne mobile à 50 jours à 1.338 dollars environ. Prochaine résistance à 1.352,3, et prochains supports à 1.327,3 puis 1.302,3. La tendance de court terme leur semble cependant toujours positive, tant que le premier support tient.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant